Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Photos, vidéos, miniatures, jeux, livres, films, TV, Internet...
Répondre
Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20063
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Dtcrt » lun. 27 juin 2016 17:23

L'un de nos remarquables correspondant mettait il y a peu ce rapport si personnel dans la balance.

Mais c'est quoi le plaisir de conduite au juste ?

Avons nous les mêmes exigences sur circuit ou sur route ouverte à ce chapitre ?

N'est-il pas aussi directement relié aux qualités de pilotage et à la dextérité du conducteur ?

Avant de parler de sportives... ne faudrait-il pas commencer par parler de sportifs ?
Voilà une question qu'elle est bonne. C'est quoi votre définition à vous ? :P

Publicité
 

Avatar du membre
mad max
AS
Messages : 27752
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 14:43
Voiture(s) : Alfa 156 V6

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par mad max » lun. 27 juin 2016 17:26

Fahrvergnügen avec la Jetta selon VW :hum:

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27135
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Biki » lun. 27 juin 2016 17:29

Attends, si pour toi le plaisir, c'est risquer de peu de se bourrer dans un mur de pneus et prendre des "trajectoires" à mille lieux de la piste, le tout dans un nuage noirâtre qui sort de l'échappement, je m'inquiète pour toi... :gne: :?

Avatar du membre
Jbay
Club AS
Messages : 4726
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 22:39
Voiture(s) : Citroen BX GT

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Jbay » lun. 27 juin 2016 17:37


:beber:

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20063
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Dtcrt » lun. 27 juin 2016 17:45

Cette petite vidéo volontiers polémique n'est là, au même titre que celle de Jbay, que pour pimenter le débat. :roi:

Et aussi pour illustrer le fait qu'une voiture, dès lors qu'on la comprend, on en fait ce qu'on veut hein, plaisir à la clé ! :beber:

A moins qu'on vienne me prouver que les Xantia/Cupra boys s'ennuient à mourir en négociant gaiement ces quelques courbes. :roi:

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 39066
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Web » lun. 27 juin 2016 17:49

Biki a écrit :Attends, si pour toi le plaisir, c'est risquer de peu de se bourrer dans un mur de pneus et prendre des "trajectoires" à mille lieux de la piste, le tout dans un nuage noirâtre qui sort de l'échappement, je m'inquiète pour toi... :gne: :?
c'est une façon d'enfumer les autres comme une autre :troll:

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27135
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Biki » lun. 27 juin 2016 18:00

Dtcrt a écrit :Et aussi pour illustrer le fait qu'une voiture, dès lors qu'on la comprend, on en fait ce qu'on veut hein, plaisir à la clé ! :beber:
Ça je suis d'accord, même s'il y a des voitures qui se prêtent un peu mieux au jeu que d'autres... :hum: :lol:

A l'inverse, une caisse trop efficace (sportive ?) dont on n'en tire pas les limites, c'est frustrant.

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 39066
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Web » lun. 27 juin 2016 18:05

Dtcrt a écrit :Et aussi pour illustrer le fait qu'une voiture, dès lors qu'on la comprend, on en fait ce qu'on veut hein
ça marche comme une femme en fait :mdr:

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20063
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Dtcrt » lun. 27 juin 2016 18:23

Attention au tête à queue cependant, toujours possible en cas d'excès d'optimisme. :imbecile:

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27135
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Biki » lun. 27 juin 2016 18:26

Tiens, une photo qui colle bien avec ta vision des choses Dtcrt...

"40 years of fun" :mdr: :mdr: :mdr:

Image
http://www.largus.fr/actualite-automobi ... diapo.html

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20063
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Dtcrt » lun. 27 juin 2016 18:27

Punaise la Golf. :maitre: :love:

Tu as tout à fait raison. Ca colle tout à fait à ma vision. :oui:

Avatar du membre
Nico_le_Normand
Club AS
Messages : 4607
Enregistré le : jeu. 10 mars 2011 18:48
Voiture(s) : Peugeot Boxer 2500D

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Nico_le_Normand » lun. 27 juin 2016 18:30

Le plaisir de conduire c'est un état d'esprit !
Se dire que le plaisir, il suffit de le décider.
Le véhicule ? On s'en cogne.
J'arrive à me faire plaisir avec le Trafic en musardant sur de petites routes...
... ou mon scooter 50 en me faufilant entre les voitures en ville !
Un état d'esprit vous dis-je !

Avatar du membre
Jbay
Club AS
Messages : 4726
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 22:39
Voiture(s) : Citroen BX GT

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Jbay » mar. 28 juin 2016 02:27

c'est sur que c'est un état d'esprit, j'ai pris énormément de plaisir a ramener de Bayonne jusqu’à Paris un Caddy Volkswagen de 1983, diesel atmo avec 378 000Km au compteur, pas d'autoradio, pas de clim par 34°C, une freinage inexistant et la commande de boite la plus floue qui soit.


partit de Bayonne vers 10h et arriver vers 23h mais quel journée, que du plaisir au volant de cet engin (que j'ai surnommé "le tacot" a l'occasion) ! comme quoi le plaisir c'est bien dans la tête que ça ce passe avant tout :oui:


avec la BX je prends énormément de plaisir a bombé sous la pluie battante de nuit sur petites routes :gne:

en journée quant il faut beau je préfère adopter un rythme tout en douceur, me mettre en 5°em et y rester rien que pour le plaisir de la faire
repartir calmement de 1000 tours jusqu’à 2500 en effleurant la pédale de droite :lol:
comme ça je profite également de l'aspiration du carbu et du ratatouillage a l'échappement :love:


dans la 106 j'écoute toujours de la musique, je profite du toit ouvrant même en hiver ou quant il pleuvine et j'essaye très souvent de passer les virages rapidement ou parfois je m'amuse a m'approcher de ses limites :imbecile:


par contre, avec une très grande parti des voitures moderne je m'emmerde comme pas possible au volant :|

l'autre jour avec une 108 82cv au premier abord je me suis dit que ça devrais être sympa un 3 cylindre atmo, un poids contenu, un empattement court et une agréable... c'étais drôle a la première accélération puis finalement je me suis rendu compte que même a des vitesse totalement folles en forêt de Fontainebleau je m'enmerdrais comme un rat mort... :o

j'étais bien contant de reprendre la 106 1,5LD après :moui:

alors bien-sûr avec les sportives "récentes" je m'amuse mais, je ne retrouve pas le plaisir que j'ai en "ancienne" quelque sois la puissance, le carburant, le type d'auto etc... j'en conclut donc que je trouves mon bonheur dans l'automobile "ancienne" :P

Avatar du membre
cjy
Club AS
Messages : 1411
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 11:29
Voiture(s) : M3 e36 3.2L

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par cjy » mar. 28 juin 2016 06:38

Le plaisir de conduite, je le ressens lorsque je suis à bord de véhicules munis de plus de 4 cylindres ( la 300C, le Z4, la M3 ).
Le son et les sensations avec la pédale de droite sont mon plaisir.

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 39066
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Web » mar. 28 juin 2016 08:00

cjy a écrit :Le plaisir de conduite, je le ressens lorsque je suis à bord de véhicules munis de plus de 4 cylindres ( la 300C, le Z4, la M3 ).
Le son et les sensations avec la pédale de droite sont mon plaisir.
j'allais dire :+1: par réflexe mais en fait non, j'ai aussi beaucoup de plaisir à chaque fois que je sors mon épave de GTI, alors c'est beaucoup plus complexe qu'un nombre de cylindres :geek:

Je crois que ça vient d'abord de la capacité d'une machine à transmettre des sensations à son conducteur, qu'elles soient tactiles, visuelles ou auditives :oui:

Avatar du membre
Nico_le_Normand
Club AS
Messages : 4607
Enregistré le : jeu. 10 mars 2011 18:48
Voiture(s) : Peugeot Boxer 2500D

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Nico_le_Normand » mar. 28 juin 2016 08:15

Et aussi de l'aptitude du conducteur au plaisir !

Avatar du membre
Cypr-21
Modérateur
Messages : 1750
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 19:26
Voiture(s) : Peugeot 607 - Opel Astra H

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Cypr-21 » mar. 28 juin 2016 08:29

Dtcrt a écrit :Et aussi pour illustrer le fait qu'une voiture, dès lors qu'on la comprend, on en fait ce qu'on veut hein, plaisir à la clé ! :beber:
:+1:
Je pense que le plaisir ne se cantonne pas au plaisir sportif, et que ça reste un état d'esprit. Je prend beaucoup de plaisir au volant de la 607, bien qu'elle n'aie pas de vocation sportive. Elle a un châssis très efficace, une excellente tenue de route, et une puissance pas délirante mais suffisante pour dépasser 80% du parc automobile en France.
Ainsi, pour l'exploiter complètement, on peut l'emmener dans du sinueux, et sans avoir besoin de rouler à des vitesses permiscide, on s'amuse tout de même très bien, c'est grisant d'enrouler les virages et de prendre quelques sensations. Ensuite, revenu sur son terrain de prédilection, c'est un véritable plaisir que d'avaler des kilomètres à son bord, dans un cocon silencieux et confortable :green:
Je me rappelle aussi avoir pris un malin plaisir, l'hiver dernier, à avoir désactivé l'esp et l'avoir fait partir sur un parking enneigé :areuh:

Avatar du membre
mad max
AS
Messages : 27752
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 14:43
Voiture(s) : Alfa 156 V6

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par mad max » mar. 28 juin 2016 09:14

le rapport avec le nombre de cylindres depend aussi oû tu habites.
le terrain de jeux est meme l'element le plus signifactif de l'essai.

Avatar du membre
Barjack13
Modérateur
Messages : 5882
Enregistré le : mar. 8 mars 2011 12:47
Voiture(s) : Elise S1 120 et Bmw 730i e38

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Barjack13 » mar. 28 juin 2016 10:47

L'histoire a commencé il y a longtemps, on jouait avec nos petites voitures, on regardait nos fiches auto (vous savez, ces fiches auto à collectionner avec des photos, un petit résumé et les caractéristiques de la voiture, à que j'ai bavé sur certaines, AC Cobra en tente :love: ), on feuilletait les pages d'un magasine, on regardait Alain Prost à la télé, Carlos Sainz en WRC...
C'est là que le plaisir commence, la construction de l'imaginaire... attention, moi c'était les années 80, 90, vous, peut être un peu plus anciens ou plus novices :oui:
Puis les années Play (Station), et Gran Turismo, à s'user les pouces, ils s'en souviennent encore. Mais aussi Formula One, Need For Speed, V-Rally... et j'en passe.
On avait alors fait le plein de plaisir "virtuel", maintenant on allait pouvoir appliquer ça pour de vrai, passer le permis et enfin goûter à la liberté, pour de vrai.
Le premier plaisir, conduire, tout simplement... prendre la route, pour aller voir des amis, partir en vadrouille, à la plage, à la montagne ou même en Suisse. Peut importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.
L'ivresse des grands espaces, des rubans d'asphalte infinis, des road-trip by night à Paris.

Alors soit, plus tard on a eu de la sportive, et c'est vrai que comparé au poumon diesel atmosphérique, tout de suite on est projeté dans un nouveau paradigme routier, ça pousse, ça chante, ça tient la route, ça freine...
Alors le plaisir avec cette machine, ce nouveau jouet, est-il décuplé ?
Oui ! mille fois oui les amis, car en plus, on a la maturité pour le savourer et des années d'attentes à saliver.

Alors quand les ingrédients sont réunis, la voiture, la route, le paysage, la destination, c'est le plaisir totale.
On peut être seul, lors d'une journée, se retrouver avec soi-même, quel pieds !
Avec ses amis, pour partager et des souvenirs, accumuler.
Sa famille, pour des week-end prolongés, dans des endroits de toute beauté.

Alors oui, on peut prendre du plaisir dans une vieille tripaille et faire le Tour à Toto, aussi bien que dans une supercar pour descendre à Monaco.
L'important, ce n'est pas le véhicule dans lequel on monte, l'important c'est : qu'est-ce qu'on fait de ce véhicule ? Où va-t-on ? Avec qui ? En passant par où ?

Mat-f
Club AS
Messages : 2233
Enregistré le : lun. 5 mars 2012 14:59
Voiture(s) : ...

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Mat-f » mar. 28 juin 2016 11:00

mad max a écrit :le rapport avec le nombre de cylindres depend aussi oû tu habites.
le terrain de jeux est meme l'element le plus signifactif de l'essai.
C'est fondamental pour moi, si j'arrive à prendre du plaisir avec un veau (léger) de 50cv, c'est bien parce que j'habite en montagne, et qu'aller chercher les clopes peut devenir une spéciale. Même avec cette merde chaque virage peut-être prétexte à travailler la trajectoire, le transfert de masse ou la talon pointe, parce que le terrain de jeu s'y prête.

Évidement ça serait encore plus sympa en 2,7 RS 8-)

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 39066
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Web » mar. 28 juin 2016 11:10

en fait il y a assez peu de voitures qui sont de véritables punitions à conduire quand on aime avant tout conduire... mais il y en a. :green:

Ma pire expérience je crois que c'est la Fiat Tipo 1.7 diesel, un engin capable d'annihiler totalement tout plaisir :geek:
Direction, freins, moteur, boite, position de conduite, perfs, design, absolument tout est un supplice permanent dans cet engin de torture :ko:

A ce niveau là de l'expérience motorisée c'est quasiment comme faire l'amour avec un tronc d'arbre, un truc réservé à une toute petite frange de la population :gne:

Avatar du membre
Barjack13
Modérateur
Messages : 5882
Enregistré le : mar. 8 mars 2011 12:47
Voiture(s) : Elise S1 120 et Bmw 730i e38

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Barjack13 » mar. 28 juin 2016 11:18

Et pour être plus terre à terre, mon plaisir je le trouve d'abord si ma voiture réuni quelques critères important :
- le look extérieure d'abord, car le plaisir commence là, en admirant ma voiture de l'extérieur :oui:
- le moteur : un moteur qui ronronne comme il faut et qui chante juste, c'est très important. Donc essence d'abord, atmosphérique si possible et dans l'idéal... hormis certains 4 cylindres sympas (dans les lights ils sont parfaits :oui: ), oui plutôt du V8, V12... évidemment, mais bon, il faut avoir des moyens élevés si on veut goûter le summum du genre... le seul que j'ai eu qui filait vraiment la banane ça reste le L6 de la M3, c'est clair.
- les sensations : même à basse vitesse, histoire de prendre du plaisir tout le temps. Le moteur y participe évidemment (le plaisir d'enrouler sur le couple avec une belle sonorité), la taille de la voiture (plus elle est petite ou basse, plus on en aura). Une voiture découvrable aussi apporte de la sensation à basse vitesse.
- Châssis : pas trop de roulis c'est chouette et pas un bout de bois. Pas de sous-virage, un avant qui mort la corde et un arrière qui enroule.
- la position de conduite : il faut être bien installé, bien maintenu dans les virages, pour se concentrer uniquement sur la conduite.
Pour ça, j'étais pas très bien maintenu ni dans la M3, ni dans la Mégane RS => les sièges sont trop larges et taillés pour des gros... :? , dans les virages, on est obligés de trouver des points d'appuis anti-ergonomiques, on s'accroche trop au volant...
La position dans l'Elise est top, les jambes allongées, on est trop bien, on peut conduire des heures sans avoir mal au dos (aux oreilles oui par contre :lol: ).
- les performances : faut que ça pousse un minimum quand même, l'Elise ça va, mais un peu plus je dirais pas non :hum:

La punition pour moi :
- l'autoroute... c'est un calvaire, ok on va plus vite, mais c'est l'antithèse du plaisir :? (camions, vieux qui sortent leurs voitures que pour les vacances, "collent au cu*"...)
- les routes touristiques encombrées : notamment lorsqu'on croise des tas de gens qui coupent les virages et qu'on se paye des frayeurs pour les croiser :boud1:
- les grandes villes : les gens conduisent comme des fous, trop de circulation, je n'y prend aucun plaisir...

Voilà, reste le réseau secondaire pas trop encombré, au plus je suis seul sur la route, au plus je prend du plaisir (sauf pour les sorties entre amis évidemment :P ).

Avatar du membre
Nico_le_Normand
Club AS
Messages : 4607
Enregistré le : jeu. 10 mars 2011 18:48
Voiture(s) : Peugeot Boxer 2500D

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Nico_le_Normand » mar. 28 juin 2016 12:47

Mat-f a écrit :C'est fondamental pour moi, si j'arrive à prendre du plaisir avec un veau (léger) de 50cv (...) Même avec cette merde chaque virage peut-être prétexte à travailler la trajectoire, le transfert de masse ou la talon pointe, parce que le terrain de jeu s'y prête.
Je crois - sur ce sujet - me souvenir de la manière dont Vince maltraitait sa 106 Kid... :hum:

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20063
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Dtcrt » mar. 28 juin 2016 17:54

Mon plus gros plaisir de conduite, je l'ai dans mon actuelle Seat Leon qui représente l'aboutissement d'expériences de conduites bâties au fil des ans et des situations. :oui:

Tout y est. Confort, praticité, look, prestations, consommation, maîtrise, prix et même la couleur... Franchement je pense que cette voiture correspond complètement à mon plaisir du moment, je ne trouve pas d'équivalent satisfaisant. :P

Car oui, tout ça participe au plaisir. Je ne me vois pas, par exemple, prendre du plaisir avec un voiture qui m'essorerais financièrement. :heu:

Manque 50 ch de plus et 2 cylindres pour que ce soit parfait, mais au détriment de la consommation et sans doute de la praticité. Si bien qu'on tourne en rond c'est jamais le carton plein. :areuh:

Quelque part, ma voiture idéale actuellement serait une A6 3.0 TDI quattro Avant très optionnée, mais là ce sont les moyens qui manquent. :bah:

Dans l'état actuel des choses, je me considère comme parfaitement heureux, au point de repousser l'effort d'accéder à une A5 par exemple, qui ne me rendrait pas forcément plus heureux. :hum:

Avatar du membre
Nico_le_Normand
Club AS
Messages : 4607
Enregistré le : jeu. 10 mars 2011 18:48
Voiture(s) : Peugeot Boxer 2500D

Re: Le plaisir de conduite... mais c'est quoi au fait ?

Message par Nico_le_Normand » mar. 28 juin 2016 18:08

Tiens, quand j'arrive à ne pas me prendre une bagnole avec... j'ai même du plaisir à faire l'andouille avec mon Vespa !

Publicité
 

Répondre