Page 2 sur 2

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 14:47
par Dtcrt
De toutes façons nous sommes au coeur d'un système spécifiquement conçu pour le cadre sup' métro-sexuel intramuros, travaillant au ministère idéalement, de préférence à deux pas de chez lui et profitant à plein des nombreuses facilités offertes par la municipalité. Pas besoin de bagnole en semaine, une i3 éventuellement mais c'est tout. Le week-end, il est temps de prendre le Range Evoque pour se rendre en famille chez ces bouseux de normands, prendre un peu de bon temps en attendant le lundi. :hum:

Voilà l'exacte vérité. :oui:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 14:47
par calvinberu
L'intrépide a écrit :Je rejoins Dtcrt sur l'idée que c'est quand même beaucoup mieux de rouler dans une auto neuve ou récente, idéalement sous garantie, ne pas avoir à se préoccuper de savoir ce qui va tomber en rade et n'avoir qu'à suivre l'entretien courant (vidange/filtres/pneus/plaquettes).
Ok mais la soucis c'est la Honda de madame, est fiable et réputée fiable.
Donc prendre une nouvelle avec une fiabilité "douteuse :moui: Sur le bord des autoroutes de vacances, c'est pas que de vieilles autos.
La garantie t'offre juste l'assistance pour ta tranquilité. Pas la fiabilité :boud1:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 14:49
par Dtcrt
Euh. Depuis le temps que je pratique le neuf et c'est pas faute de les avoir toutes bornés, j'ai jamais eu une seule panne, jamais aucune vacherie. Le peu qu'il y a eu s'est toujours déroulé sur rendez-vous, en atelier, avec la remplaçante immédiatement à disposition. :bah:

Evidemment faut pas aller chez Renault quoi. :troll:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 14:57
par calvinberu
duduche60 a écrit :Oui, intéressant ce débat :top:
Je pense que dans tous les cas il faut voir à long terme.

calvinberu > Ton pote/beauf n'a pas eu le moindre souci en 200000 km, ce qui signifie que son auto est saine et fiable.
Dommage qu'il n'ait pas étalé les dépenses sur les trains roulants sur 120000->200000 km car il a maintenant tout d'un coup et la facture va faire mal. Mais c'est une autre histoire et trop tard.
Comme son auto est saine donc et qu'il peut espérer l'amener sans trop de soucis au double du kilométrage, il est justement "intéressant" de faire ces frais. Car même s'il dépense 3000€ pour faire ça dans les règles, malgré les apparences c'est bien de 0 à 200000 km que la voiture lui aura coûté le plus cher.
Oui, la décote, toujours la décote. Même s'il avait vendu à 100, 120 ou 180000 km.
A la cote actuelle de la voiture... il ne perdra rien ou quasi rien sur les prochains 200000 km... même s'il la met à la casse.

Je ne tiendrais pas le même discours si la voiture n'était pas fiable ou s'il envisageait de changer bientôt.
Ok mais QUID du bloc moteur ? On ne sait jamais :moui:

Une incertitude reste néanmoins : est-ce que tout ne vas pas lâcher d'un coup ? Mais il connait sa voiture, la façon dont elle a été menée et l'entretien prodigué.
duduche60 a écrit : A mon avis le raisonnement peut être le même pour ton CLK.
Tu as d'ailleurs vu mon lien pour le volant ?
La Clk n'est qu'un déplacoir pour moi. Parfois j'ai envie qu'elle soit niquel et parfois la raison dit OSEF. Je suis partagé.
Par contre, je suis un maniaque de tous le non éstétique. Je supporte pas un bruit pas habituel ou des trains roulant pas parfait.
duduche60 a écrit : Edit : idem pour la Civic de ta femme. Là encore, voiture fiable qui peut encore faire de nombreux kilomètres. Sauf à vouloir changer pour changer et/ou avoir le dernier cri, pourquoi ne pas la mener au bout en étalant les dépenses pour amortisseurs/silent blocs et autres ?
C'est en tout cas ce que j'ai décidé de faire pour ma Legacy.
C'est ca aussi... Parfois on aimerait bien changer mais la voiture est parfaite pour ce qu'on en fait :moui:
Ma femme aimerai une W204 T, avec le 350 de 306cv (ca c'est moi :neu: ). On se ferait plaisir. Mais est ce qu'on serait plus serein ? Nan, on peut pas l’être plus :areuh:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:16
par Pierre H.
Le deuxième véhicule de mes parents est un Berlingo HDi première génération, acheté quasi neuf en 2002 et qui affiche tranquillement ses 360 000 km passés. :areuh:
Ils l'ont toujours entretenu mécaniquement parlant (vidanges régulières, distri + pompe à eau dans les temps) sans être maniaques du tout pour autant, ont dû faire un certain nombre de frais au cours du temps (train arrière, amortisseurs, triangle...) et continuent !
L'été dernier, l'embrayage (d'origine :maitre: ) a lâché et ils n'ont pas hésité à y remettre 800€ (kit embrayage, vidange de boîte, joints spi et je sais plus quoi du genre tringlerie tant qu'à faire). C'est l'unique panne a déplorer en 15 ans d'utilisation (hormis des pompes de gavage défaillantes prises en garantie à l'époque).

Pour la rouler de temps en temps et l'avoir beaucoup roulée par le passé, cette voiture ne donne pas de signe de faiblesse particulier, elle ne consomme pas d'huile ou d'eau, le HDi 90 a la forme, ça tient la route et ça freine comme il faut. :bah:

Vu la valeur quasi nulle de cette voiture à la revente (état cosmétique général mauvais, kilométrage et malgré son bon état mécanique), je suis partisan de continuer à l'entretenir sérieusement quitte à y mettre ponctuellement une somme qui serait sans doute jugée déraisonnable par certains, le "on va la tirer jusqu'au bout" (sous-entendu ne plus trop y mettre de fric) se transforme peu à peu en "ah bah tiens elle se porte plutôt très bien en fait :areuh: " et je sens qu'elle risque encore de déjouer pas mal les pronostics de longévité initiaux. :oui:

Et puis au pire en cas de gros pépin, ben c'est pas trop grave, ça sera plus une énorme perte (y compris financière). :bah:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:30
par Raaur
calvinberu a écrit :Avec ma Clk c'est un peu pareil... Pourquoi faire des frais pour qu'elle soit belle alors qu'elle n'est pas la pour être belle mais juste m'emmener jusqu'à mon boulot.
Pour ma 323i c'est pareil. Esthétiquement elle ne redeviendra jamais neuve car économiquement idiot. Par contre pour ce qui est de l'entretien il faut réfléchir en terme d'utilisation futur plutôt que de côte. Mettre 1000 € de réparation sur une voiture qui côte aussi 1000 € n'est pas plus idiot que de mettre la même somme sur une voiture qui côte 5000 € si cela permet de faire le même kilométrage.

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:36
par Pierre H.
Pour prendre un peu de recul sur le débat, je pense que cette question est intimement liée au rapport qu'on a à l'objet "voiture" comme bien de consommation.
La norme est à rouler récent, changer assez souvent finalement, ne pas trop investir dans la durabilité de l'objet (perçu comme une perte sèche dans la majorité des cas, pourquoi faire des frais si on ne jouit pas des bénéfices que ça apporte en revendant la voiture derrière ?) et quasiment immanquablement la mettre à la casse sur un critère d'âge, d'état perçu (et non nécessairement réel).
C'est grosso modo le cycle de vie d'une voiture lambda, avec quelques propriétaires successifs au milieu éventuellement.
C'est aussi encouragé par l'État au travers des primes à la conversion, par les opérations de reprise etc etc.

Entretenir sa voiture en ayant pour but qu'elle soit dans le meilleur état possible, qu'elle soit fiable, déjouer l'obsolescence programmée ou être carrément dans la transgression en continuant à faire rouler un véhicule certes ancien mais très robuste, c'est tout simplement aller contre la norme.
Norme qui est à la croissance, à la consommation et qui ne se préoccupe par définition pas du tout de critères de durabilité, de coût de revient total pour l'usager, de valeur du service rendu.

A titre personnel je pense que ce n'est pas con du tout d'entretenir une voiture perçue comme vieille et potentiellement défaillante (quand bien même elle aurait fait montre d'une fiabilité sans faille jusque là), je pense que dans un certains nombre de cas on y gagne même financièrement (entre prix d'une voiture neuve / récente et décote vertigineuse), mais par contre tant que la société dans son ensemble ne pratique pas ce mode de pensée, c'est pas évident de faire ça dans son coin pour un tas de raisons.

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:39
par Barjack13
Je veux bien une voiture neuve, mais à 20k€, il y a absolument rien qui me fait envie et encore moins de sportives... :lol:
Ensuite en sportives occasion récente... bin c'est à peu près pareil :gne:
Donc bin, je roule en vieilleries :roi:
Et moi, je m'en branle, parce que je suis pas un maniaque, ni de la mécanique, ni de l'esthétique :beber:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:41
par Web
Le problème c'est pour les demi-vieilles, comme la mimolette :green:

quand t'as plus toutes les pièces dispos mais pas encore les refabrications parce que pas collection et un stock limité en occaz si modèle rare, ben ça peut parfois devenir très compliqué de continuer à rouler...

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:44
par Barjack13
Faut rouler en anglaise ou en allemande :hum:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 1 déc. 2017 15:58
par duduche60
Bien d'accord avec Pierre :top:
Beaucoup de sagesse ce p'tit jeune :bravo: :maitre:

@calvinberu > MP pour l'ampoule xénon.
Et je note que tu ne souhaites pas répondre à la question de ton volant du CLK :o :green:
La C350 en 306 ch est une belle auto. J'en ai vu passer une à 18-19k€ avec 80000 bornes de mémoire, en Belgique. Sur un autre forum, un gars l'a ratée de peu.

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : jeu. 7 déc. 2017 14:00
par Marzan
Vous parlez uniquement en terme de coût; mais il y a d'autres paramètres qui entrent en jeu dans le calcul voiture neuve ou voiture d'occasion:

- les goûts personnels; comme Barjack le dit lui même, on peut n'être aucunement sensible à la production actuelle. N'en avoir que faire des tablettes 15 pouces collées à la va-vite sur la planche de bord, des gadgets à la mode, des moteurs essence lisses de bas en haut qui font un bruit de coupe-bordure, etc etc.

- à l'inverse, même si on fait le choix de payer des réparations sur une ancienne, plutôt que payer une décote, on peut finir par se lasser de déposer sa voiture au garagiste une fois par mois et passer la journée en R19 Chamade déglinguée, et transférer tout le bazar le matin et le soir (sièges auto, affaires de travail, sacs de supermarché, sac de piscine et tout ce bordel qui sert quasi tous les jours) sous l'oeil rigolard du mécano.


Personnellement j'ai fait le choix n°1 pour des raisons budgétaires depuis que, ayant eu un budget suffisant pour acheter une Fiat Panda neuve à ma femme, achetée 8800 euros en 2005 et revendue 3500 en 2009 avec seulement 50000 km au compteur (comme neuve...), j'ai dit "plus jamais". Alors oui, elle n'est allée en garage que trois fois pour les vidanges et les pneus, mais ça m'a vraiment fait mal au c*l.

A titre de comparaison, pour un kilométrage identique la Legacy Turbo m'a coûté moins cher, tout confondu: légère décote (-400€), assurance, essence et entretien.
La 330d a été carrément plus économique (1400 euros de décote en deux ans et 60000 km parcourus); et la 944 S2 le serait si on ne tient pas compte du budget carburant.

Donc maintenant je n'achète que des autos qui décotent très peu, voire qui remontent. Sans pour autant me démerder aussi bien que Calvin et sa 968, notre roi de la plus-value. :roi:

Après il faut aussi choisir son ancienne... Avec la Saab 9-5 par exemple, j'ai arrêté les frais parce-que ça commençait à devenir n'importe quoi. :gne:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : jeu. 7 déc. 2017 19:32
par jonkind
Bonsoir à tous,
je pense que se poser la question, c'est encore vouloir ne pas changer.
J'ai toujours tourné dans ma tête comment organiser les coûts futurs de mes autos en entretien, sans pour autant arriver à la solution de les changer... Et puis un jour l’évidence me tombe dessus (même pas l’opportunité), efface toute rationalité, et toute sensiblerie a remplacer cette bonne vieille qui m'a rendu tant de services, pour un modèle auquel d'ailleurs je n'avais jamais pensé auparavant.
Cordialement

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 8 déc. 2017 08:38
par Marzan
jonkind a écrit :Et puis un jour l’évidence me tombe dessus (même pas l’opportunité), efface toute rationalité, et toute sensiblerie
Je traduis: un bon coup de blues et de ras-le-bol, pimenté d'une petite dose d'envie de changer. Le cocktail gagnant.

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 8 déc. 2017 08:46
par Web
:lol:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : ven. 8 déc. 2017 14:32
par duduche60
Marzan a écrit :Vous parlez uniquement en terme de coût; mais il y a d'autres paramètres qui entrent en jeu dans le calcul voiture neuve ou voiture d'occasion:

- les goûts personnels; comme Barjack le dit lui même, on peut n'être aucunement sensible à la production actuelle. N'en avoir que faire des tablettes 15 pouces collées à la va-vite sur la planche de bord, des gadgets à la mode, des moteurs essence lisses de bas en haut qui font un bruit de coupe-bordure, etc etc.

- à l'inverse, même si on fait le choix de payer des réparations sur une ancienne, plutôt que payer une décote, on peut finir par se lasser de déposer sa voiture au garagiste une fois par mois et passer la journée en R19 Chamade déglinguée, et transférer tout le bazar le matin et le soir (sièges auto, affaires de travail, sacs de supermarché, sac de piscine et tout ce bordel qui sert quasi tous les jours) sous l'oeil rigolard du mécano.


Personnellement j'ai fait le choix n°1 pour des raisons budgétaires depuis que, ayant eu un budget suffisant pour acheter une Fiat Panda neuve à ma femme, achetée 8800 euros en 2005 et revendue 3500 en 2009 avec seulement 50000 km au compteur (comme neuve...), j'ai dit "plus jamais". Alors oui, elle n'est allée en garage que trois fois pour les vidanges et les pneus, mais ça m'a vraiment fait mal au c*l.

A titre de comparaison, pour un kilométrage identique la Legacy Turbo m'a coûté moins cher, tout confondu: légère décote (-400€), assurance, essence et entretien.
La 330d a été carrément plus économique (1400 euros de décote en deux ans et 60000 km parcourus); et la 944 S2 le serait si on ne tient pas compte du budget carburant.

Donc maintenant je n'achète que des autos qui décotent très peu, voire qui remontent. Sans pour autant me démerder aussi bien que Calvin et sa 968, notre roi de la plus-value. :roi:

Après il faut aussi choisir son ancienne... Avec la Saab 9-5 par exemple, j'ai arrêté les frais parce-que ça commençait à devenir n'importe quoi. :gne:
La question de base, sur le 1er topic concernait surtout le coût d'usage et rien d'autre ?
Il est certain que si la passion ou les sentiments s'en mêlent pour un exemplaire en particulier, ça change tout.

Je me retrouve bien pour une large part dans ce que tu écris, notamment sur ton indifférence vis à vis de nombreux gadgets et en particulier tout ce qui est connecté, les compteurs numériques.
Pour la sonorité et le caractère moteur, d'accord également.

Ton exemple de la Panda est révélateur de l'achat neuf mais plutôt que le pourcentage de perte, j'aurais vu le verre à moitié plein : sur 5 ans, tu as perdu 1000€ par an de décote. Ce qui n'est finalement pas énorme et plutôt dans la moyenne très basse, achat d'occasion compris.

J'ai aussi choisi de chercher des modèles dont la décote est limitée. En cherchant bien et/ou en ayant un peu de chance, on peut même revendre plus cher que ce qu'on a acheté. J'ai du 5/5 sur les 5 dernières :oops:

Enfin, j'ai du mal à visualiser le "si on fait le choix de payer des réparations sur une ancienne, plutôt que payer une décote, on peut finir par se lasser de déposer sa voiture au garagiste une fois par mois".
Car, on n'a toujours pas défini la notion d'ancienne/vieille :?

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : mar. 12 déc. 2017 18:35
par AlexW
duduche60 a écrit :Oui, intéressant ce débat :top:
Je pense que dans tous les cas il faut voir à long terme.

calvinberu > Ton pote/beauf n'a pas eu le moindre souci en 200000 km, ce qui signifie que son auto est saine et fiable.
Dommage qu'il n'ait pas étalé les dépenses sur les trains roulants sur 120000->200000 km car il a maintenant tout d'un coup et la facture va faire mal. Mais c'est une autre histoire et trop tard.
Comme son auto est saine donc et qu'il peut espérer l'amener sans trop de soucis au double du kilométrage, il est justement "intéressant" de faire ces frais. Car même s'il dépense 3000€ pour faire ça dans les règles, malgré les apparences c'est bien de 0 à 200000 km que la voiture lui aura coûté le plus cher.
Oui, la décote, toujours la décote. Même s'il avait vendu à 100, 120 ou 180000 km.
A la cote actuelle de la voiture... il ne perdra rien ou quasi rien sur les prochains 200000 km... même s'il la met à la casse.
Et racheter un tel déplaçoir ?
Qui a osé prendre une voiture entre 5 et 8 ans avec 200mkms au compteur ?

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 09:27
par Web
:up:

Autre genre de Restomod sur base de Cox : http://www.automobile-sportive.com/news ... t-20180416

Image

Image

Image
j'aime beaucoup l'esprit :bravo:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 10:30
par Mat-f
Ça a de la gueule faut avouer

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 12:07
par ze mt
Très sympa, pas grand chose à jeter, mais de face les phares "modernes" lui donnent un drôle de regard quand même...

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 12:12
par Dtcrt
:love:

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 13:07
par Zède
Pareil, j'adore, peut être juste les appuis-tête et tout ce qui les entourent trop volumineux à mon goût mais c'est pour chipoter.

Re: Les vieilles... On fait quoi ?

Posté : lun. 16 avr. 2018 16:19
par Barjack13
Une vraie Porsche en somme :lol: