Carnet de route ...

Nouveautés, voitures de sport actuelles et à venir
Répondre
Avatar du membre
bez58
Club AS
Messages : 2751
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:47
Voiture(s) : MRS R26

Re: Carnet de route ...

Message par bez58 » dim. 28 sept. 2014 15:44

Je connais la personne grièvement blessé, rencontré à plusieurs rasso, Davy, j'espère qu'il va s'en sortir....

Publicité
 

Avatar du membre
Bertrand
Club AS
Messages : 5244
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 13:04
Voiture(s) : A pied

Re: Carnet de route ...

Message par Bertrand » dim. 28 sept. 2014 15:56

:?

Avatar du membre
Nabush
Club AS
Messages : 1884
Enregistré le : sam. 6 juin 2009 17:26
Voiture(s) : C7 GS - Mustang GT - Ram 1500

Re: Carnet de route ...

Message par Nabush » dim. 28 sept. 2014 20:18

Aie.... de l'huile dans le Dunlop ça doit pas pardonner.... Ca fout les boules cette histoire :oops: :no:

Avatar du membre
gaet325
Messages : 2538
Enregistré le : lun. 4 mars 2013 21:21
Voiture(s) : 130i

Re: Carnet de route ...

Message par gaet325 » dim. 28 sept. 2014 20:39

oh merde!!!!! :o

Avatar du membre
laurent
Messages : 896
Enregistré le : jeu. 28 juil. 2011 20:22
Voiture(s) : noire

Re: Carnet de route ...

Message par laurent » dim. 28 sept. 2014 20:44

Sale coup

Avatar du membre
calvinberu
Club AS
Messages : 5560
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:14
Voiture(s) : Audi 924 Mk4 CS

Re: Carnet de route ...

Message par calvinberu » lun. 29 sept. 2014 07:53

Ca rappelle à l'occasion que le sport auto c'est un peu plus dangereux que le tennis :|

Maintenant, j’espère que tout le monde avait ceinture et bretelle :| Car sinon, pour certain, le pire reste à venir ...

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20650
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Carnet de route ...

Message par Dtcrt » lun. 29 sept. 2014 19:13

C'est clair. Les parapluie vont s'ouvrir, les fusibles vont sauter. :moui:

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27704
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Carnet de route ...

Message par Biki » lun. 29 sept. 2014 20:10

bez58 a écrit :Je connais la personne grièvement blessé, rencontré à plusieurs rasso, Davy, j'espère qu'il va s'en sortir....
Le Davy qui était sur le forum avec un Speedy ?? :|

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7449
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Carnet de route ...

Message par Raaur » lun. 6 oct. 2014 09:58

Alors que la communauté F1 vit des heures d'inquiétude, Jules Bianchi s'étant grièvement blessé lors du Grand Prix du Japon, nous apprenons maintenant le décès d'Andrea de Cesaris, personnage apprécié du paddock bien que sa carrière fut en dents de scie.

L'Italien a fait ses débuts dans la catégorie reine en 1980 au volant d'une Alfa Romeo, le temps de participer aux Grands Prix du Canada et des États-Unis, à 21 ans. Il était engagé par McLaren l'année suivante, où il avait la fâcheuse habitude d'endommager des châssis. Il retournait chez Alfa Romeo en 1982 ; une victoire à Monaco était à sa portée avant qu'une panne d'essence le relègue à la 3e place. En 1983, de Cesaris pouvait à nouveau rêver à la victoire, cette fois en Belgique, mais la fiabilité de sa monoplace ne l'a pas soutenu jusqu'au bout.

Au cours des années suivantes, il ne passa jamais plus de deux saisons à défendre la même bannière : Ligier, Minardi, Brabham, Rial, Dallara, Jordan (où il a été le premier coéquipier de Michael Schumacher en 1991), Tyrrell et Sauber. De Cesaris a participé à 208 départs en Formule 1, et malgré ses cinq podiums, il n'a jamais remporté un Grand Prix ; un record dont il se serait sûrement passé.

Après avoir quitté la F1 en 1994, il s'est focalisé sur la voile et a connu du succès dans le secteur financier. Ce dimanche 5 octobre, alors qu'il conduisait sa moto à Rome, de Cesaris a violemment frappé le rail de protection. Il serait décédé sur le coup, à 55 ans.


Read more at http://fr.espnf1.com/f1/motorsport/stor ... YjxZiCx.99

Avatar du membre
bez58
Club AS
Messages : 2751
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:47
Voiture(s) : MRS R26

Re: Carnet de route ...

Message par bez58 » jeu. 9 oct. 2014 21:13

Ce soir, je suis triste, Davy est décédé aujourd'hui, de la suite de ses blessures, lors de l'accident du Mans, chienne de vie......... :|

Avatar du membre
calvinberu
Club AS
Messages : 5560
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:14
Voiture(s) : Audi 924 Mk4 CS

Re: Carnet de route ...

Message par calvinberu » jeu. 9 oct. 2014 21:28

:boud1:

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27704
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Carnet de route ...

Message par Biki » jeu. 9 oct. 2014 22:02

:| :|

Avatar du membre
Bertrand
Club AS
Messages : 5244
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 13:04
Voiture(s) : A pied

Re: Carnet de route ...

Message par Bertrand » lun. 13 oct. 2014 15:58

Ah merde :? :|

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7449
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Carnet de route ...

Message par Raaur » dim. 26 oct. 2014 22:18

Je reprend le post de Chris06 du forum vhc-passion.com
Chris06 a écrit :Je ne sais si un post a été déjà consacré à cette nouvelle sur le forum: je n'ai rien vu mais bon, si c'est malgré tout le cas, veuillez m'excuser.

Gianni Lancia, le fils du fondateur Vincenzo, et patron de la maison Lancia de 1948 à 1955, est décédé le 30 Juin 2014, à St Jean Cap Ferrat à près de 90 ans.

Image
Ici, en pleine discussion avec Vincenzo Florio lui-même, le fondateur de la Targa Florio.

Je retrace rapidement sa carrière, en résumant très librement un article paru en Aout dernier dans la revue "Automobilismo d'Epoca", une passionnante revue italienne consacrée, on le devine sans peine, aux automobiles anciennes et à laquelle je me suis abonné: je lis (lentement) l'Italien... automobile!

Donc, Vincenzo Lancia, créateur de la maison Lancia en 1906 décède d'un infarctus en 1937, son épouse Adèle prend les rênes de l'entreprise au débotté, puis le cousin Arturo prends la suite mais meurt, lui aussi d'un infarctus, en '48. Voilà donc Gianni Lancia, 24 ans, tout récemment diplômé ingénieur de l'Université de Pise qui devient le patron de la Lancia. On est au sortir de la guerre de 39-45, le plan Marshall est là pour aider les entreprises européennes à se relever du conflit et Gianni projette une petite voiture (1000cm3) pour motoriser l'Italie, projet qui devrait logiquement attirer les dollars espérés. Mais voilà... à la différences de toutes les entreprises automobiles concurrentes, les subsides américains indispensables ne parviendront jamais dans les caisses de Lancia: le patron est réputé avoir des sympathies communistes, des idées "progressistes"... Sans aide extérieure, Gianni se tourne donc vers la course automobile: gagner le dimanche pour être dans les journaux le lundi, c'est à l'époque une excellente façon de faire de la publicité; et avec panache! Parce que c'est le style du bonhomme et ça le restera jusqu'à la dernière Lire. Les deux sœurs cadettes et le conseil d'administration ne sont pas vraiment d'accord et le seront de moins en moins avec les années qui passent et les dépenses qui augmentent, et malgré les succès sportifs indéniables. Il faut savoir que le père et fondateur Vincenzo (pilote lui même... mais pour Fiat!) n'a jamais voulu engager officiellement en course la moindre voiture, laissant les privés le faire à sa place. Mais le fils Gianni est passionné par la course automobile au delà du raisonnable et il est prêt à tous les sacrifices, toutes les dépenses pour faire triompher sa marque; et ce avec style. Il engage plus de voitures en course que Enzo Ferrari, emmène jusqu'à cinq fois plus de mécaniciens; il engage les meilleurs ingénieurs (V.Jano) et les meilleurs pilotes (Castellotti, Ascari, Villoresi); il fait équiper un camion spécial pour transporter les voitures sur deux niveaux avec atelier intégré, du jamais vu à l'époque; il traite royalement ses pilotes, voire les paye une année pleine à ne pas courir, attendant juste que la voiture soit prête. Et Gianni Lancia refuse la présence du moindre sponsor!! Côté sportif, c'est également la grande classe: la D24 gagne la Carrera Panamericana '53 (1er Fangio, 2eme Taruffi, 3eme Castellotti sur D23), les Mille Miglia '54 (Ascari), la Targa Florio '54 (Taruffi), etc, etc... quand les Aurelia trustent, elles, les victoires de classe.

Image

Mais Gianni Lancia -pourquoi en rester là?- décide surtout de construire une monoplace F1 avec la fantastique D50 de l'ingénieur Vittorio Jano, débauche Ascari et Villoresi sous contrat en GP avec Ferrari... Mais cette fois, l'investissement est absolument exorbitant. D'autant que dans le même temps, Gianni Lancia ordonne la construction du building Lancia, le plus haut de Turin à l'époque, enjambant la Via Vincenzo Lancia:

Image



Image



Image



Le conseil d'administration est vent debout mais la F1 sera construite, avec certes quelque retard de mise au point qui l'empêcheront pour être prête à temps pour le début de la saison 1955, mais c'est une voiture extraordinaire. Malheureusement, tout tourne mal. A son bord, Alberto Ascari, le principal pilote de l'écurie, plonge dans la Méditerranée à Monaco et s'en sort avec beaucoup de chance légèrement blessé. Et ce même immense pilote se tuera un mois plus tard, fin Mai, à Monza, en participant amicalement à un essai libre (voire improvisé) au volant d'une Ferrari. Enfin vient l'interdiction de multiples courses suite à l'accident de Pierre Levegh aux 24h du Mans en Juin. Et, à ce moment, c'est non seulement le conseil d'administration et la famille qui s'oppose à Gianni Lancia mais aussi les créanciers qui réclament leur dû, le cimentier ItalCementi en premier lieu, qui a construit le building turinois: son patron Gianpierro Pesenti prend les rênes de Lancia en mettant en demeure Gianni -et même ses sœurs!- de quitter purement et simplement la société. Grand seigneur, Gianni Lancia offre les six monoplaces D50 à Enzo Ferrari avec les pièces de rechange qui vont avec: la voiture n'était pas si mal née puisque l'année suivante ce sera Juan Manuel Fangio qui remportera le championnat du monde sur… une Lancia D50 rebaptisée Ferrari.
Gianni Lancia partira au Brésil, se mariera avec une actrice française (niçoise), Jacqueline Sassard (c'est elle, par exemple, qui joue "Why" dans "Les Biches" de Claude Chabrol) et il reviendra vivre avec son épouse entre Saint-Jean Cap Ferrat et Turin, très discrètement.

Image

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7449
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Carnet de route ...

Message par Raaur » dim. 9 nov. 2014 18:03

François Guiter nous a quitté cette nuit.

Guiter ?

L’homme qui a relancé au milieu des années 60, le sport automobile Français avec l’entreprise ELF. La société pétrolière qui est rapidement devenue l’un des plus importants sponsors dans l’univers des sports mécaniques, toutes disciplines confondues

Nageur de combat, plongeur, François Guiter a lancé de nombreux pilotes dans le grand bain…de la F1 ! Car cet amoureux de la nature, passionné de chasse, a mené plusieurs carrières dans sa vie. Militaire, cinéaste, publicitaire entre autres, celui qui a travaillé aussi bien avec les inoubliables Commandant Cousteau et autres Haroun Tazieff, a surtout contribué à l’essor du pétrolier Elf et tenu un rôle majeur dans le sport automobile.

Notamment pour de nombreux pilotes français.

http://www.autonewsinfo.com/2014/11/09/ ... 28479.html

Avatar du membre
nash
Club AS
Messages : 712
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 14:00
Voiture(s) : plusieurs

Re: Carnet de route ...

Message par nash » lun. 5 janv. 2015 16:59

Jean-Pierre Beltoise

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 27704
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: Carnet de route ...

Message par Biki » lun. 5 janv. 2015 17:13

:shock: Il est parti tôt... :|

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7449
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Carnet de route ...

Message par Raaur » lun. 5 janv. 2015 19:04

Jean-Pierre Beltoise est mort

Le pilote avait entamé sa carrière par la moto, avant de passer à l'auto, jusqu'à la Formule 1, où il signa trois victoires, dont deux hors championnat.



Pilote de course sur deux puis quatre roues durant plus de trois décennies et symbole du renouveau français en Formule 1, Jean-Pierre Beltoise s'est éteint à 77 ans lundi des suites d'un accident cérébral alors qu'il était en vacances au Sénégal. "C'est une perte immense pour le sport automobile et pour la France", a commenté Henri Pescarolo, de cinq ans son cadet et aussi populaire que "Bébel" lors de ces années "Matra" si périlleuses.

Limiter son palmarès à sa seule victoire en F1, lors du Grand Prix de Monaco en 1972 sous une pluie battante au volant d'une BRM, serait particulièrement injuste pour ce pilote, qui dès son plus jeune âge a fait preuve d'un grand éclectisme.

Aussi à l'aise sur un 50 cc Kreidler que sur une 500 cc Matchless, il a commencé sa carrière par 11 titres de champion de France motocycliste en quatre saisons (1961-1964). Troisième du Grand Prix de France avec le Kreidler et 6e au Championnat du monde 50 cc en 1964, Beltoise avait déjà un pied dans l'automobile depuis l'année précédente. En 1963 il remportait l'indice énergétique aux 24 Heures du Mans, au volant d'une modeste René Bonnet. La prestigieuse course mancelle ne devait cependant pas lui réussir plus que ça puisque, en dépit de quatorze participations, son meilleur résultat aura été une place au pied du podium en 1969 au volant d'une Matra MS650 avec Piers Courage, pilote anglais de F1 décédé en course à Zandvoort en 1970.

Binôme Matra-Beltoise

Une association avec Matra - avec qui il participa à son premier Grand Prix de F1 en 1966 - qui symbolisait l'apparition d'une nouvelle génération de pilotes - avec son beau-frère François Cevert, Johnny Servoz-Gavin ou Henri Pescarolo - après une longue disette. En effet, les derniers exploits tricolores en F1 remontaient à Maurice Trintignant, premier Français a remporter un Grand Prix (Monaco 1955 sur Ferrari) ou à Jean Behra qui devait se tuer au début des années 1960, en lever de rideau du Grand Prix d'Allemagne, au volant d'une Porsche.

Les années 1960 devaient d'ailleurs figurer parmi les plus dangereuses pour les pilotes de course auto ou moto, la puissance des moteurs progressant extrêmement rapidement alors que la sécurité des circuits stagnait. En 1964, lors de 12 Heures de Reims, Beltoise échappa de peu à la mort contrairement à de nombreux pilotes de cette époque comme Jim Clark, Jochen Rindt ou François Cevert. En neuf saisons - de 1969 à 1974 - Beltoise incarna le panache à la française, s'alignant lors de 86 Grand Prix et montant à huit reprises sur le podium. Une fois sa carrière terminée dans la catégorie reine, son grand pouvoir d'adaptation lui a permis de signer douze succès en Sport-prototype puis d'engranger encore vingt-quatre victoires en Tourisme GT et douze en courses de côte, huit en rallycross avant de passer le drapeau à damiers pour la dernière fois à Pau en 1993.

Très impliqué dans la sécurité routière, en collaboration avec le conseil général de la Charente-Maritime, il a conçu le circuit de Haute-Saintonge pour l'éducation de tous à la "bonne conduite citoyenne" et pour "vivre les loisirs mécaniques avec une approche moderne en phase avec les objectifs du Développement durable". Un sens inné de la sécurité qui lui avait probablement permis, avec un peu de chance, de ne pas rejoindre ses camarades de course trop précocement.

http://www.lepoint.fr/sport/formule-1-j ... 089_26.php

Web
Administrateur
Messages : 39792
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: Carnet de route ...

Message par Web » lun. 5 janv. 2015 19:05


Avatar du membre
fred
Club AS
Messages : 2942
Enregistré le : mer. 20 mai 2009 18:59
Voiture(s) : ;

Re: Carnet de route ...

Message par fred » lun. 5 janv. 2015 20:37

Un grand Monsieur de l'automobile indéniablement, un des rares qui mit son (ses) talent (s) au service du quidam, tout comme Darniche :merci:

Avatar du membre
Jbay
Club AS
Messages : 4850
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 22:39
Voiture(s) : Citroen BX GT

Re: Carnet de route ...

Message par Jbay » lun. 5 janv. 2015 22:07

J'étais justement entrain de penser a lui il y a quelques jours lorsque j'ai vu une Murena "kit JPB" en ventes ..

plus ça va moins il en reste des "Grands pilotes" Français :cry:

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20650
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Carnet de route ...

Message par Dtcrt » lun. 5 janv. 2015 22:33

Ah bon ? :shock:

Et les Jarier, Almeras, Metge, Prost, Ragnotti, Montagny, Muller, Dalmas, Arnoux, Béguin, Pescarolo, Laffite, Larrousse, Grouillard, Grosjean, Loeb, Jabouille, Bernard, Auriol, Ayary, Hélary, Oreille, Dupuy, Jordan, Gache, Depailler...

... Tu veux dire que ce sont des pinces ? :beber:

Non, sans compter tout ceux que j'oublie, faut pas faire de passéisme inutile, il nous reste en France des pilotes au top du top, qui ont gagné à chaque fois qu'ils posaient le cu* dans quelque chose qui roule et même bien plus. :oui:

Beltoise a su parfaitement mener sa carrière, c'est vrai. :|

Avatar du membre
gaet325
Messages : 2538
Enregistré le : lun. 4 mars 2013 21:21
Voiture(s) : 130i

Re: Carnet de route ...

Message par gaet325 » lun. 5 janv. 2015 22:38

tu oublies Jean ALESI........ :peur:

Avatar du membre
Dtcrt
AS
Messages : 20650
Enregistré le : jeu. 29 juil. 2010 18:54
Voiture(s) : VAG

Re: Carnet de route ...

Message par Dtcrt » lun. 5 janv. 2015 22:38

Et Alesi bien sûr, comment ais-je pu l'oublier. Un des pilotes les plus vite de sa génération. :top:

Avatar du membre
Micka72
Messages : 432
Enregistré le : dim. 10 mars 2013 21:12
Voiture(s) : Audi 924+4 mkGT

Re: Carnet de route ...

Message par Micka72 » lun. 5 janv. 2015 22:39

Et tu oublies Belmondo :gne:

Publicité
 

Répondre